Au Sénégal, Espoir pour Eux soutient des associations qui s’occupent d’enfants en difficultés familiales (voir ci-dessous Espoir de demain) ou d’enfants talibés (voir Pour une enfance Sénégal). Un talibé est un enfant qui a été confié par ses parents à un marabout dans le but d’apprendre le Coran. Il vit dans un daara, la demeure du maître coranique. Il y a nombre de daaras où tout se passe bien. Mais il y en a également où les marabouts sont des êtres peu scrupuleux, qui font lever les enfants à l’aube pour apprendre le Coran et ensuite les envoient mendier dans la rue où ils doivent rapporter de la nourriture ou de l’argent sous peine d’être battus. Ces enfants ont entre 3 et 18 ans, viennent souvent de très loin et ne voient leur famille que très rarement. Vivant dans des conditions de précarité extrême, ils sont également exposés à toute sorte de maladies et de violences.

Espoir de demain

Espoir de demain est une association basée à M’Bour, au Sénégal. Elle a été créée par un Sénégalais, Touba Diop, originaire de Saint-Louis. Celui-ci est malheureusement décédé depuis.

L’association gère un centre qui accueille des enfants, uniquement des garçons, en situation familiale vulnérable (parents divorcés, parents incapables de s’occuper de leurs enfants, enfants orphelins, etc.). En 2020, 28 garçons âgés de 4 à 16 ans y sont accueillis. Ils vivent au centre et vont à l’école. Cela veut dire que les responsables prennent totalement en charge les enfants jusqu’à leur autonomie ou jusqu’au moment où ils peuvent retourner dans leur famille.

Il y a toujours au moins deux éducateurs présents dans le centre pour les permanences nocturnes. Le jour les autres membres de l’équipe prennent la relève: trois éducateurs, une femme de ménage, une cuisinière et un coordinateur.

Cette structure est reconnue par les services des actions éducatives du Sénégal. Ce sont d’ailleurs ces services qui confient les enfants à Espoir de demain.

Espoir pour Eux a débuté une collaboration avec cette nouvelle association depuis la fin de l’année 2019.

Pour de plus amples renseignements sur Espoir de demain, vous pouvez consulter leur page Facebook: EDD Espoir de demain Mbour.

2020

Retrouvez les nouvelles de 2020 sous la rubrique Actualités > Sénégal

2019

Espoir pour Eux a contribué par un premier don à l’achat de matériel (notamment fournitures scolaires) et de nourriture pour la vie de tous les jours.

Pour une enfance Sénégal

Pour une enfance Sénégal (PUES) est une association sénégalaise, créée en 2012, avec une antenne française, et qui a pour but de porter aide et assistance aux enfants des rues, principalement les enfants talibés.

Pour une enfance Sénégal exploite un centre d’accueil pour les talibés à M’bour, dans le quartier de Santhie, où elle dispense des soins, offre des petits-déjeuners, donne la possibilité aux enfants de se doucher, leur procure un refuge où ils peuvent se reposer mais aussi s’adonner à des activités ludiques et éducatives. Ces actions sont menées avec l’aide de salariés locaux et de bénévoles venant de France et d’ailleurs.

Le centre Pour une Enfance accueille du lundi au vendredi, de 8h à 13h, entre 100 et 180 enfants par jour. Le petit-déjeuner consiste en du pain avec de la pâte à tartiner accompagné de thé. Un ou deux matins par semaine on y sert du fondé, une sorte de porridge fabriqué à partir de mil et d’arachides.

Ces dernières années le centre a bien évolué: des douches ont été construites ainsi qu’un accès à l’eau potable avec des robinets; une classe d’alphabétisation a été ouverte, des formations professionnelles pour les plus âgés (couture, électricité) ont été mises en place et suivies; des activités de maraîchage ont été créées (jardin pédagogique), une boulangerie a été construite qui permet d’avoir du pain chaque jour pour distribuer aux enfants. Certains talibés apprennent à en confectionner.

Pour une Enfance Sénégal a également réussi à mettre en place un partenariat avec certains daaras: actions de santé préventives, recensement des talibés, formation des talibés les plus âgés. Certains bénévoles du centre ont pu obtenir le droit d’entrer dans les daaras pour effectuer des soins grâce à l’infirmier du centre, Amara, qui fait un excellent travail en soignant toutes sortes de maux (brûlures, conjonctivites, coupures, infections diverses) et parfois prend en charge les enfants qui ont été battus.

Espoir pour Eux collabore avec Pour une enfance Sénégal depuis 2015.

Pour de plus amples renseignements sur Pour une enfance Sénégal, voir le site de l’association www.pouruneenfance-senegal.com

2020

Retrouvez les nouvelles de 2020 sous la rubrique Actualités > Sénégal

2019

Un coordinateur français, François, a été nommé afin de s’occuper des différents projets, car cela demande toujours plus d’organisation. Il vit sur place. Espoir pour Eux finance son salaire.

Une annexe au premier bâtiment a été construite afin d’avoir plus d’espace pour recevoir plus d’enfants et organiser des activités diverses.

Une boulangerie a été construite et certains enfants talibés y apprennent à faire du pain, qui est ensuite distribué aux enfants du centre. Dix grands talibés ont commencé une formation d’électricien en début d’année, formation que nous finançons. Il est prévu de former dix autres jeunes à la couture.

2018

En début d’année, les membres du comité d’Espoir pour Eux, accompagnées cette fois-ci de leurs familles, ont effectué un voyage au Sénégal (lire le récit ici). Plusieurs bénévoles ont également envoyés au centre, qui poursuit son développement.

2017

Grâce à la générosité des donateurs, nous avons pu financer un bloc sanitaire. Les enfants peuvent donc désormais se laver et laver leurs vêtements.

L’infirmerie du centre a également été agrandie.

2016

Les membres du comité d’Espoir pour Eux se sont rendues au Sénégal et ont visité pour la première fois le centre Pour une enfance. Les projets sont nombreux: classes d’alphabétisation, activités d’apprentissage (couture, maraîchage, boulangerie, artisanat d’art), mise en place de partenariats avec certains daaras pour des actions de santé préventives ou encore le recensement des talibés.

2015

Espoir pour Eux a financé une partie de la construction du mur d’enceinte du centre où sont accueillis les enfants.