Au Rwanda, le village de Kagina compte environ 300 familles batwa (pygmées), qui totalisent près de 1600 enfants. Cette population ne possède pas de terre et survit uniquement en dansant lors de mariages ou autres fêtes et grâce à la vente de leurs poteries, qui depuis quelques années sont délaissées par la population rwandaise au profit d’ustensiles en plastique.

Espoir pour Eux soutient les habitants de Kagina depuis 2014 grâce à des parrainages. Depuis plusieurs années, nous appuyons également une coopérative villageoise qui porte des projets de développement. Le premier d’entre eux, en 2015, a permis la construction d’un moulin afin de transformer sur place les récoltes telles que maïs, manioc ou sorgho. Auparavant les habitants du village et des alentours devaient parcourir des kilomètres pour moudre leurs produits. Grâce à ce moulin et aux rentrées financières qu’il génère, les familles batwa de Kagina ont vu leurs conditions de vie s’améliorer. Les bénéfices ont servi à contracter des assurances maladie pour les enfants. Le surplus permet d’acheter des graines à planter.

2020

Retrouvez les nouvelles de 2020 sous la rubrique Actualités > Rwanda

2019

A la fin de l’année nous avons atteint le nombre de 100 parrainages. Cent enfants du village ont ainsi désormais la chance d’aller à l’école et d’avoir un repas à la cantine à midi.

Dans le courant de l’année, avec les bénéfices générés par le moulin, les villageois ont décidé d’investir dans l’achat d’une vache. Les familles se la prêtent, chacun son jour. De cette manière ils peuvent profiter du lait et du fumier.

Deux robinets publics ont été installés par l’administration locale de Kagina. Financés par les rentrées du moulin et de la boulangerie, ils appartiennent à la communauté du village.

Les villageois, sous l’impulsion du coordinateur que nous avons sur place, ont commencé à aménager des jardins potagers. La terre est très fertile au Rwanda.

Jean-Félix, notre universitaire, est actuellement en stage pour terminer sa formation. Il a travaillé très dur et a réussi avec brio ses trois années.

2018

Un second four à pain a été construit dans le village (le premier l’avait été en 2017). Des villageois ont été formés au métier de boulanger. Ils confectionnent des pains chaque jour et essaient de trouver des marchés pour les écouler. L’argent ainsi récolté ici sert à soigner un enfant lorsque cela est nécessaire ou à acheter quelques provisions en cas de grosse difficulté d’une famille.

Isidore, un adulte habitant le village, s’est mis à construire des petits fours améliorés avec des restes de tôles. Pour les faire fonctionner il utilise les déchets alimentaires, concentrés et compactés avec des blocs de ciment comme combustible. Isidore est payé pour fabriquer tout cela grâce à l’argent gagné avec le moulin et la boulangerie. L’objectif est que chaque famille puisse avoir un de ces fours. (Edit de 2020: Isidore a depuis lors quitté le village et le projet s’est interrompu).

2017

2017 est sans nul doute l’année de Jean-Félix. Ce jeune homme est le seul habitant de Kagina à ce jour à avoir eu la possibilité d’aller à l’université. Il travaille avec force, courage et détermination et obtient d’excellents résultats. Il est l’auteur principal de son succès et se donne les moyens d’y arriver. Il participe également activement au développement de son village. Son souhait est de devenir enseignant et de revenir ensuite à Kagina pour dispenser son savoir aux enfants.

Mais il y a également, Empereur, un autre jeune du village, qui a pu effectuer un apprentissage de chauffeur de camion. Il est également le premier de son village à pouvoir effectuer une telle formation.

Espoir pour Eux, avec l’aide des parrains, a financé les formations de ces deux jeunes.

2016

A l’occasion du voyage du comité l’automne précédent, les parrains et marraines des enfants de Kagina ont souhaité faire parvenir des cadeaux à leurs filleul(e)s. Le comité leur a proposé de faire plutôt un don en faveur d’un projet qui profiterait à tous les enfants du village. Et c’est ainsi qu’en février 2016 a été inaugurée la place de jeux de Kagina, pour le plus grand bonheur des jeunes habitants du village.

Toujours en 2016, Espoir pour Eux a entrepris la rénovation de 26 maisons à Kagina. Ces maisons étaient en mauvais état, et comme les habitants dorment à même le sol, cela engendre des problèmes de santé liés aux mauvaises conditions d’hygiène. Espoir pour Eux a financé la matière première mais ce sont les habitants du village, ceux qui ont des notions de maçonnerie, qui ont eux-mêmes réalisé les travaux. Ces assainissements ont grandement amélioré la situation. Quelques maisons supplémentaires ont encore été rénovées par la suite.

2015

Espoir pour Eux a fait fabriquer et distribuer des matelas, un pour chaque famille. Jusque-là aucune maison batwa ne possédait un tel équipement. Tout le monde dormait à même le sol. Espoir pour Eux a également acheté trois moustiquaires par famille afin de limiter les méfaits du paludisme.